Coefficient d’Emprise au Sol ou C.E.S

Ce terme un peu barbare de Coefficient d’Emprise au Sol, limitant la constructibilité d’un terrain est facile à comprendre.
Pour cela lisez cet article et posez toutes vos questions en bas de cette page…

J’attends vos questions

Détermination et définition du CES :

Vous trouverez dans cette section l’ensemble des éléments concernant le CES ou Coefficient d’Emprise au Sol.

Qu’est- ce que le coefficient d’emprise au sol ?

Comment interpréter le CES ou coefficient d’emprise au sol ?

Puis-je dépasser le CES ?

Guide Gratuit Architecte

Dessin de Plan de Maison :  Le Guide GRATUIT

10 Erreurs à Éviter
Absolument

Le Dessin d'une Maison nécessite la prise en compte de nombreux critères, éviter de faire comme 90% des gens...

Que représente le CES pour mon terrain ?

Attention : Les lois changent et les conditions de calcul évoluent.

Exemple et définition du coefficient d'emprise au sol

Qu’est ce que le CES ?

Le CES ou coefficient d’emprise au sol est un coefficient fourni par l’administration (Mairie, DDE) permettant de définir la surface constructible de chaque parcelle ou plutôt l’impact en terme de surface. Le CES , comme l’ancien COS ,peut être différent sur deux parcelles contiguës ou même être différent sur une même parcelle.

Pour connaitre le CES applicable à votre parcelle, la première démarche est d’obtenir auprès des services instructeurs (Mairie, DDE, etc..) le règlement régissant la zone dans laquelle est incluse votre parcelle. La zone est fournie par le POS (Plan d’Occupation du Sol) ou PLU (Plan Local d’Urbanisme).

Le PLU ou plan local d’urbanisme définit la zone dont dépend votre parcelle et donne les orientations de constructibilités. Sur le règlement dont dépend votre parcelle, il sera certainement indiqué le CES (Coefficient d’Emprise au Sol) autorisé.

 

Le C.E.S. est une manière de restreindre le bétonnage totale d’une parcelle, ce C.E.S. ou Coefficient d’Emprise au Sol est établi pour conserver des espaces verts. Le Coefficient d’Emprise au Sol est très souvent couplé à la définition d’une surface minimale d’espaces verts de pleine terre (1m de hauteur au minimum) à conserver sur la parcelle.

Emprise au SOL Exemple

La définition du Coefficient d’Emprise au Sol est basé sur l’article R. 420-1 du Code de l’urbanisme :

” Article R*420-1

Modifié par Décret n°2014-253 du 27 février 2014 – art. 4

L’emprise au sol au sens du présent livre est la projection verticale du volume de la construction, tous débords et surplombs inclus.

Toutefois, les ornements tels que les éléments de modénature et les marquises sont exclus, ainsi que les débords de toiture lorsqu’ils ne sont pas soutenus par des poteaux ou des encorbellements.

NOTA :

Décret n° 2014-253 du 27 février 2014 article 9 : Les présentes dispositions sont applicables aux demandes d’autorisation déposées à compter du 1er avril 2014.”

Comment interpréter le CES ?

Le coefficient d’emprise au sol permet aux mairies de gérer l’impact au sol des constructions permettant de limiter l’étalement.

Interpréter correctement ce coefficient est aussi important que le COS, qui lui est générateur de surface de plancher.

Il faut donc prendre cette information très au sérieux. Cette donnée peut être couplée au calcul des espaces verts.

Sans réellement imposer une emprise au sol à proprement parler via un CES, la précision de surcace minimale d’espaces verts contraint la surface constructible en emprise sur une parcelle.

Puis-je Dépasser le CES ?

Le dépassement de l’emprise au sol est généralement interdit, seules quelques exceptions peuvent être acceptées.

Que représente le CES pour mon terrain ?

L’emprise au sol transcrite par un chiffre donne un ratio de surface constructible. Cette emprise doit prendre en compte un grand nombre d’éléments bâtis générants une imperméabilisation du sol.

Ce C.E.S, servira également à équilibrer le volume d’eau de pluie à prendre en compte par la commune. Il vous parait difficile à admettre, mais ces éléments donne un indicateur aux mairies sur les métres cubes d’eaux à absorber et planifier le développement urbain des communes.

​7 façons d'éviter un
refus de permis de construire

​Recevez directement chez vous les 7 conseils indispensables à suivre pour éviter le refus de permis !!!

En complétant ce formulaire vous acceptez de recevoir des conseils quotidiens de ma part par email. Vous pouvez vous désinscrire ​à tout moment (quand vous vous désinscrivez, vos données sont effacées immédiatement à jamais de mes fichiers)

Un exemple concret de calcul du CES

Parlons chiffre à présent :

Un terrain d’une surface de 500m2 ayant un CES de 0.25, permettra une surface constructible au sol (maison + éléments étancheurs ) de 125m2

Cette vidéo a été réalisée avant le changement de réglementation.
L’emprise au sol se calcul désormais au nu extérieur des murs et ne pas prendre en compte les débords comme indiqué dans la vidéo.
Une nouvelle vidéo est en cours de préparation.

Ci-dessus une vidéo tutorielle explicative, pas à pas vous permettant de comprendre rapidement le système de calcul de l’emprise au sol, ainsi que toutes les précisions sur les éléments pris en compte. Bon visionnage !

AUTRES INFORMATIONS SUR LE COEFFICIENT d’EMPRISE Au SOL :

Dépassement du COS ou Coefficient d’Occupation du Sol »

Discutons du COS et posez toutes vos questions sur le sujet»

Qu’est ce que l’Eco Prêt à Taux Zéro Grenelle Environnement »

Retour haut de page retour sommaire

Laisser un commentaire, un avis, une question !!!

A lire aussi sur Architecte-PACA.com