CONSEILLER

Le conseil d’un architecte est la base du métier, nous apportons la plus grande importance à délivrer la meilleure réponse appropriée à une problématique donnée.
Il est incontestablement le pilier de la profession d’architecte.
Conseiller pour le réseau Architecte-PACA.com est la première pierre apportée à vos projets.

architecte-paca-conseiller

Le conseil d’architecte

Le conseil est la toute première étape de tous projets, nous proposons une écoute toute particulière à toutes personnes nous sollicitant.

Que ce conseil soit donné par l’intermédiaire de notre blog, lors d’échanges numériques ou encore lors de rendez-vous in situ, notre devoir d’architecte reste intact.

Nous apportons des réponses à toutes les questions posées sur tous les thèmes liés à l’architecture. Nous conseillons sur tous les aspects qu’ils soient techniques, juridiques, pratiques, architecturaux ou financiers. Tous les thèmes sont abordés dans un seul et unique but, la défense des intérêts de nos interlocuteurs.

Guide Gratuit Architecte

Dessin de Plan de Maison :  Le Guide GRATUIT

10 Erreurs à Éviter
Absolument

Le Dessin d'une Maison nécessite la prise en compte de nombreux critères, éviter de faire comme 90% des gens...

Apporter notre savoir et le transmettre de manière claire et intelligible est également pour cela que nous œuvrons. L’architecture doit être accessible et pour tous.

Un bon conseil peut être générateur de très grandes économies financières. A l’instar d’un bon médecin, les architectes du réseau Architecte-PACA.com vous apportent un conseil ciblé et sur mesure basé sur un diagnostic précis.

Nous étudions toutes les sollicitations et prenons le temps de trouver la réponse appropriée au contexte précis. Le cas par cas est et reste une ligne de conduite.

Écouter, analyser, comprendre et répondre par un conseil approprié est en cela notre crédo d’architecte.

Nos conseils de professionnels en architecture :

Vous trouverez également ci-dessous, un grand nombre de pages que nous avons rédigées, dans le but de vous conseiller et apporter des réponses claires sur les bonnes démarches à entreprendre lorsque vous vous engager dans un projet.

La lecture de ces différents articles vous éclaira sur notre engagement à vous conseiller au mieux.

Chaque article présentera à présent une zone dédiée aux commentaires, questions ou interrogations. Dès que vous ressentirez le besoin d’obtenir un éclaircissement ou une précision, il vous suffira de nous envoyer votre question, nous prendrons le temps de vous répondre.

Nous conseillons sur la Réglementation, les assurances etc.. et la Réglementation Thermique (2012, etc..)

Vous pourrez trouver aussi nos explications sur :

conseiller

Quels sont les principaux thèmes abordés dans nos articles actuels ?

A l’heure actuelle, nous avons rédigé des articles-conseils sur les thèmes suivants :

Et bien d’autres à venir….

Vous pouvez aussi, nous solliciter et nous envoyer vos souhaits d’articles. Nous serions ravis de pouvoir vous apporter notre expertise sur un thème vous concernant.

Architecte-PACA.com c’est aussi un catalogue de plans de maisons d’architecte vous permettant de trouver une inspiration. Tous nos plans sont disponibles au téléchargement en quelques clics.

Le but est de vous présenter notre professionnalisme et note totale liberté de concevoir tous types de maisons. Tous les architectes du réseau Architecte-PACA.com sont à même de répondre à vos attentes architecturales, notre formation est similaire et nos compétences multiples.

Prenez contact avec nous et demandez votre devis personnalisé.

Demandez votre devis

logo-valider

Nos prix sont étudiés pour vous apporter la meilleure réponse architecturale.

Quelles sont les étapes pour un conseil d’architecte ?

La démarche est claire, il vous suffit de nous solliciter via les différents canaux offerts par Architecte-PACA.com :

  • Notre formulaire de contact,
  • Notre blog en recherchant le meilleur sujet correspondant à votre requête,
  • Notre email,
  • Du coaching sur mesure,
  • En dernier lieu, notre numéro d’appel, sachant que nous ne pouvons hélas répondre aux nombreux appels. Préférez les autres options avant cette toute dernière démarche.

Nos articles : Guides et conseils d’architecte

Afin de vous permettre de vous faire une idée de nos conseils, vous trouverez ci-après des exemples précis sur la conception de maisons sur des thèmes comme :

Laisser un commentaire, un avis, une question !!!

26 Réponses à vos questions
Catherine

Merci pour ces lumières, qui me poussent dans le désespoir face à ma situation.
Donc vraiment, j’ai besoin de réponses et surtout d’aide dans les démarches à entreprendre.
J’étais à la recherche d’un constructeur pour mon projet, ayant passé par plusieurs grandes enseignes qui m’ont déçu dans leurs paroles et actions, donc j’ai fait confiance à une de mes collègues qui a fait aussi construire par une petite entreprise qui paraissait sérieuse.
Les débuts ont été plus que bien, j’avais toutes les réponses à mes problèmes, mais il se trouve que maintenant pour finir les travaux, c’est la croix et la bannière.
Le système de chauffage n’est pas en place, le test de perméabilité n’est pas fait à ce jour (j’y habite depuis près d’un an), quelques reprises sont à faire, donc pas de réception de travaux. L’entreprise ne répond presque plus (heureusement que je leur dois encore un peu de sous soit 15 000€ que je ne lâche pas).
Je viens d’apprendre ce jour, qu’une autre collègue qui voulait faire construire avec la même maison a reçu une réponse négative de la part de sa banque car cette entreprise est référencée comme étant une entreprise de travaux et non un constructeur et qu’il n’a pas obligation de finir les travaux.
J’avoue que j’en suis presque tombée à la renverse de ma chaise, car je n’ai jamais eu vent de cette information (comme quoi parfois il ne faut pas se fier au bouche à oreille, même si certains ont été satisfaits des prestations et prendre ses précautions).
A l’heure actuelle, j’habite une maison non certifiée, non chauffée, l’entreprise peut me dire demain qu’il n’a pas envie de finir les travaux, et je ne sais pas du tout quelles sont les solutions qui se posent à moi.
Si quelqu’un peut m’éclairer sur la marche à suivre, et me donner quelques tuyaux, et surtout un peu d’espoir, j’en serais heureuse.
Merci à tous.

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonjour Catherine,
Je pense que vous faites un amalgame malheureux et je comprends étant donné que vous n’êtes pas du métier.
Il est tout à fait possible de faire réaliser des travaux autrement que de passer par un contrat de constructeur qui n’est qu’une illusion de sérieux, car cela cache de nombreuses choses et vous interdit de décider quoi que ce soit.
Ils vous diront toujours le contraire, bien évidemment, ou vous feront croire que vous décidez.
Si vous le faites (prendre des décisions et demander des évolutions) les prix s’envolent !

En ce qui concerne une entreprise qui réalise les travaux en corps d’état séparé ou pas, cette entreprise doit être assurée au civil et décennale.
Vous devez impérativement avoir en votre possession l’attestation d’assurance civile et décennale de cette entreprise, c’est vital sinon vous risquez de n’avoir que vos yeux pour pleurer si elle dépose le bilan.

Une entreprise qui ne réagit pas ou n’avance plus est très mauvais signe (en général).
Donc la meilleure chose à faire dans votre situation est de signifier par écrit en LRAR à l’entreprise de réaliser les travaux conformément au devis ou contrat signé.
En ce qui concerne le test de perméabilité exigé à la RT2012 permettant de valider la correspondance avec votre permis de construire obtenu, il vous faut vérifier si cela est inclus dans le contrat.
Si cela n’est pas le cas, vous devez missionner un technicien indépendant pour qu’il vienne réaliser le test et mettre en exergue les irrégularités éventuelles.
Ensuite, après tout cela, si rien de bouge, vous devez mettre en demeure l’entreprise de faire les travaux, si cela ne marche pas, vous pourrez résilier le contrat vous liant et trouver une entreprise pour reprendre ce qui n’est pas fini.
Attention, contractualiser avec une autre entreprise est en général plus onéreux et cela implique une démarche complexe.

En missionnant un architecte dès le départ, vous auriez évité tout ces soucis.
Certes, il faut rémunérer cette mission, mais évite le stress et les risques importants de sinistres.

Répondre
JM

Bonjour,
Tout d’abord merci de votre soutient dans cette grande nébuleuse qu’est l’administration Française…
Je souhaite faire l’acquisition d’une maison à Nice qui n’a pas fait les démarches de demander des permis de construire pour modifier une vieille bâtisse Niçoise….
ces modifications ont plus de 10 ans. cependant j’envisage de faire des travaux de réhabilitation d’une bergerie qui demanderait un permis de construire.En l’état donc impossible de l’obtenir si l’existant n’est pas régularisé.
Deux problèmes majeurs se posent.
1) un ancien réservoir d’eau a été transformé en piscine…Existe-t-il une législation ou des interdictions ou obligation à préserver ces réservoirs?
2) le bâti principal se trouve sur une parcelle cadastré 38 en zone UCA. une autre parcelle cadastré 489 jouxte celle-ci et se trouve pour moitié en zone UCA et pour l’autre en zone Nf. Si je veux régulariser la situation en déposant à posteriori les permis de construire, il me faut respecter les règles du PLU actuel (cos, hauteur, végétalisation). C’est sur ce dernier point que cela bloque. En effet la parcelle 38 a elle seule ne respecte pas le % de végétalisation. Question peut-on inclure pour le calcul la partie du terrain de la propriété du lot 389 qui se trouve en zone UCA pour définir le % de végétalisation?
Merci pour votre aide car c’est le brouillard complet et je dois signer ou pas l’achat de cette maison avant la fin du mois ou abandonner ce projet d’acquisition qui correspond parfaitement à mes critères après 12 mois de recherche infructueuse..
Vous pouvez me contacter au 06……. pour plus d’information. La maison se trouve 26 chemin….. à Nice.
Par avance merci
Cordialement
JM

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonjour JM,
Merci pour ce compliment, j’apprécie tout particulièrement de répondre et apporter mes éclairages.
Alors, concernant les constructions illégales ou transformations non déclarées, il existe des règles et contraintes dont je fais état dans l’article en lien.
En prenant connaissance de mes réponses, vous vous rendrez vite compte que le risque est IMMENSE… de devoir démolir.
Ensuite en ce qui concerne l’emprise au sol vis à vis du pourcentage d’espaces verts, il n’y a pas 1000 solutions hélas. Et les parcelles coupées en deux zones n’arrangent rien.
Le plus simple serait pour vous de déposer une demande de certificat d’urbanisme opérationnel afin de voir comment vous répondra la mairie et sur cette décision écrite, mais en plus argumentée, vous saurez quoi faire (vous engager ou pas).
Sachez déjà que la ville de Nice est très rigoureuse sur les instructions et le moindre égard est sanctionné !
A vous de jouer, même si le bien est intéressant, sachez vous protéger en ayant toutes les cartes en mains.
Si vous signez un compromis, placez des clauses suspensives de régularisation purgée de recours (nombreux dans le secteur) afin de pouvoir récupérer votre mise si le dossier était refusé.
Méfiez vous également des modes de rédactions des actes et compromis, qui pourrait vous signifier que vous acceptez tous les risques.

Espérant avoir répondu suffisamment clairement.
PS : j’ai masqué votre numéro de téléphone pour ne pas que vous soyez importuné ainsi que votre adresse.

Répondre
Pierre

mon acheteur a obtenu son PC largement aprés la date limite du compromis, et ce par sa faute et malgré un prolongement d’une année. le tribunal a acté l annulation du compromis. j ai remis le terrain à la vente, mais quid du pc en cours. le nouvel acheteur peut il deposer un autre permis qui invalidera le premier?

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonjour Pierre,
Seul le pétitionnaire peut annuler la demande de permis déposée en son nom.
Lorsque deux permis sont déposés sur une seule et même parcelle, il faut respecter certaines choses décrites dans l’article en lien.
Si vous avez une décision de justice, je pense que la mairie ou le service concerné ne devrait pas poser de soucis pour annuler le premier.

Répondre
Pascal

Bonjour j’ai aménagé les combles pour en faire une chambre pour ma fille la superficie de la pièce est environ de 30 m carré là hauteur de là poutre centrale (toit à de pente) est 1 m 85 et les 2 pentes finissent à 60 cm de hauteur est elle imposables merci

Répondre
Helene LIGNIER

Bonjour,
Nous avions un terrain constructible et un permis.
Avant la fin des 3 ans, le PLU a changé et la zone est devenue nature. Nous avons donc produit en catastrophe une déclaration de travaux pour une 1ere tranche et choisi de commencer la construction intégrale du garage, soit 35 m2 sur un total de 221 m2.
La construction est toujours en cours mais un an ce sera écoulé le mois prochain.
Je rencontre demain matin le Maire en urgence qui avance le fait que la construction du garage sera caduque et que pour conserver le permis nous aurions dû commencer par faire les fondations et la dalle de la maison.
J’ai fait des recherches, je n ai rien trouvé qui confirmerait ses dires.
Si vous pouviez m’éclairer… car s’il est dans le vrai, je ne comprends pas pour quoi il a attendu 11 mois pour me le dire.
Avec mes plus vifs remerciements.
HLP.

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonjour Hélène,
Premièrement, si vous avez déclaré l’ouverture de chantier et que vos travaux sont toujours en cours, pas de panique.
Il n’y a pas de délai maximum pour réaliser vos travaux.
Par contre, vous ne pouvez pas stopper vos travaux durant plus d’une année… donc il faut que les travaux avancent, même un petit peu.
Lisez l’article en lien, cela pourra vous éclairer un peu plus.

Répondre
Eynard-machet

Bonjour une étude de sol a été réalisée nous sommes dans un environnement avec gonflement argileux etc terrain inondable un vide sanitaire de 1m80 a été créé enterrée au sud et est le mur est en parpaing après avoir eu 50 cm d eau dans celui ci je me suis aperçu que l’étude pour fondations n a pas été respecté le constructeur nous dit nous sommes pas obligés de suivre les préconisations de l études est ce vrai?si non ou doit on le signale nous sommes à 1 mois des 1 ans d assurance parfait achèvement en espérant avoir une réponse très vite .Bien cordialement

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonjour,
Le constructeur vous a menti !
Les prescriptions doivent être respectées à la lettre pour éviter tous soucis.
L’entreprise a un devoir de résultat et doit réaliser les travaux dans les règles de l’art, il ne peut en être autrement.
Ces ouvrages de structure sont soumis à la décennale et non pas seulement à l’année de parfait achèvement.
Donc tout est possible.
Pour acter les choses faites un courrier en recommandé pour signaler cette constatation de non respect des préconisations de l’étude de sol.
En faisant cela, vous prenez date et enclencher le système des assurances.
Disposez-vous des attestations d’assurance décennale de l’entreprise ayant réalisé les travaux ?
Si cela n’est pas le cas, demandez leur avant qu’ils ne fassent la sourde oreille.

Répondre
mira

bonjour
bravo pour votre site et les conseils techniques avisés que vous pouvez donner
ma propre problématique est la suivante: je viens d’acquérir un terrain et souhaite déposer une demande de permis le plus rapidement possible pour garantir le maintien de la constructibilité de ce terrain.
J’ai bien compris que l’affichage obligatoire devait comprendre entre autre le nom du constructeur ou de l’architecte
je ne prévois par contre pas de démarrer la construction avant un minimum de 2 ans .
Serai je contraint à faire appel à ce constructeur au moment de démarrer la construction ou bien pourrai je faire appel à un autre (par exemple si le premier a cessé son activité ou encore parce que le dernier est estimé plus fiable…) que je pourrais avoir trouvé entre temps tout en respectant les plans initiaux . dans ce cas le fait de changer le nom de l’architecte serait il considéré comme un modificatif au PC original avec une possibilité de recours d’un tiers pendant une nouvelle durée de 2 mois??
Vous remerciant pour votre expertise

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonjour,
En ce qui concerne la constructibilité, deux choses sont à retenir.
Si le bien est issu d’une division ayant fait l’objet d’une déclaration préalable, la réglementation actuelle s’applique durant 5 ans (sauf derniers changements dont je n’aurais eu connaissance).
Ensuite, déposer une demande de certificat d’urbanisme informatif sur le bien permet également de bloquer durant 18 mois (durée de validité du CU) les règles applicables au bien.
En ce qui concerne l’autorisation et le nom de quiconque affiché, rien ne vous oblige à réaliser des travaux même si vous avez affiché un nom.
Par contre, dans le cas d’un changement d’architecte, le code de déontologie vous oblige à signifier clairement au premier architecte que le projet initial va être repris par un autre.
Et le second architecte, doit demander le consentement écrit du premier pour modifier le projet.

Espérant avoir pu vous éclairer.

Répondre
boudemia

Bonjour,
nous allons construire deux appartements A Camaret sur Aigues 84850
nous aimerions savoir si les balcons sans poteaux de soutiens ainsi que les escaliers sans support au sol. font ils partis de l’emprise au sol
si vous pouvez trouver cette information , celà me rendrait grand service

Cordialement Madame BOUDEMIA

PS : un document officiel pour confirmer la possibilité ou pas c’est pour un dépôt
de permis

Répondre
ESCOFFIER

Bonjour,
J’ai une maison dans le 13009 en zone PLU UR1.
Je souhaite monter une palissade en bois (intégration paysage) entre mon voisin et moi pour des soucis de vis a vis.
J’ai cru comprendre que la hauteur max (ville >5000000)hab était de 3,2m (est ce appliacable à ma zone UR1?) mais je ne sais pas si le référentiel est mon terrain (qui est en contrebas d’environ 1,5m) (restanque) ou le sien!! en effet si c’est le mien, le vis a vis ne sera pas occulté avec cette pallissade …
Je n’arrive pas à trouver cette information , si vous l’avez celà me rendrait grand service. En vous remerciant par avance de me lire, et de votre attention.
Patricia

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonjour Patricia,
En règle générale, c’est le terrain naturel au pied de la clôture qui sert de référentiel sauf indication contraire.
Vous devez dans tous les cas déposer une déclaration préalable de travaux si voter bien n’est pas situé dans un secteur particulier (ABF, patrimoine, protégé ou sauvegardé).
Le PLU de Marseille précise dans la partie générale page 50 à l’article 28 ceci :

Article 28 : Clôtures
Il existe des dispositions particulières en matière de clôtures dans certaines zones. Néanmoins,
28.1. les clôtures ne doivent pas dépasser 2 mètres de hauteur. Elles peuvent comporter des
éléments pleins à condition qu’ils s’intègrent au site environnant, et, qu’ils ne nuisent pas, en bordure des
voies, à la visibilité nécessaire à la circulation. Sur les terrains et voies en déclivité, la hauteur de la clôture
ne peut pas dépasser la hauteur précédemment prescrite de plus de 0,50 mètre, y compris au point le
plus défavorable.
28.2. lorsque la clôture prend appui sur un mur de soutènement, il peut être autorisé d’édifier un
mur bahut de 1,00 mètre au-dessus du niveau du sol soutenu, surmonté d’un grillage de 1 mètre.
28.3. pour des motifs d’ordre technique ou de fonctionnement des constructions ou installations
projetées, les dispositions ci-dessus du présent article peuvent ne pas être appliquées.
28.4. dans les zones et secteurs UA et UTr, un traitement homogène des clôtures implantées à
l’alignement des voies peut être imposé.
28.5. dans les lotissements, les clôtures font l’objet d’un traitement homogène.
28.6. en bordure et à proximité immédiate du domaine ferroviaire et de celui du Canal de Marseille
et de ses dérivations, la réalisation et l’aménagement de voies et de constructions doivent comporter
l’établissement de clôtures susceptibles d’en interdire l’accès, dans le respect toutefois des dispositions
prévues à l’article 26 ci-dessus.

Cela signifie donc que vous ne pouvez pas dépasser 2.50m selon les zones et la déclivité.

Répondre
Freulet

Bonjour ,
Je souhaite faire une extension verticale de 35,20m2 par rapport à la surface au sol existante d’un côté de ma maison , et une modification de toiture de l’autre côté de la maison correspondant à un atelier d’environ 26,4 m2 ( passer d’une mono pente en tôle fibro à une double pente en tuiles ) pour harmoniser .
Ais je besoin d’un permis pour ces travaux , vue que je souhaite augmenter la surface habitable que de 35,20 m2 au sol ?

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonjour,
Vous entrez dans le cadre d’un projet nécessitant de contrôler 2 points :
1. Quelle sera la surface finale que vous obtiendrez ?
2. Dans quel secteur est situé le bien ?

Donc si la totalité du bien atteint les 150 m2 inclus l’extension, vous devez déposer une demande de permis de construire avec l’aide d’un architecte.
Si votre bien est situé dans une zone non soumise à PLU alors la demande de permis est obligatoire.

Sinon, vous entrez dans le cadre d’une extension de moins de 40 m2 sans permis de construire est cela vous permettrait de ne déposer qu’une déclaration préalable de travaux.

Vérifiez bien que vous n’êtes pas dans un secteur particulier soumis aux ABF car dans ce cas, vous serez dans l’obligation de déposer un permis.

Répondre
Rousseau

Bonjour,
Est-ce que l’on peut projeter de construire une piscine sur une future servitude de tréfonds ?
Cordialement

Répondre
Necer

Bonjour,

Le préfet dispose de trois mois pour retirer un permis de construire. Je voudrais savoir si le délai est le même pour une déclaration préalable.
Mais ce que je voudrais surtout savoir est la chose suivante : pour entreprendre son éventuelle action de retrait, de quel délai dispose le préfet? On me dit que si le préfet n’a pas entrepris de contester le permis dans les deux mois, alors il ne peut plus le faire. Est-ce vrai? Merci. Necer

Répondre
Forestier

Bonjour ,

Nous sommes en plein projet de rénovation sur la commune de Dompierre sur Charente, la bâtisse est un ancienne grange 120M2 , suite a un changement de destination grange en habitation nous devons faire un permis de construire.

La mairie nous demande un formulaire RT 2012,pouvez vous m’eclairer a ce sujet ?
Quelle est le document à joindre sachant que nous faisons nous meme les travaux de rénovation.

Merci d’avance pour vos conseilles.

Bonne journée

Thomas

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonjour,
Le changement de destination d’une grange en habitation requiert une étude RT2012 élément par élément ou global.
Une étude thermique doit donc être réalisée selon votre cas et la nature ainsi que la quantité de travaux à réaliser.

Même si vous effectuez vous même les travaux, vous devez produire une attestation RT2012.
La réglementation dit ceci :

Les exigences de la RT existants par élément sont décrites dans l’arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments existants.

On peut citer l’article R. 131-28 du code de la construction et de l’habitation qu précise :« Les caractéristiques thermiques et les performances énergétiques des équipements, installations, ouvrages ou systèmes doivent être conformes aux prescriptions fixées par un arrêté des ministres chargés de la construction et de l’énergie, lorsqu’ils sont mis en place, installés ou remplacés. Les dispositions du précédent alinéa s’appliquent :

aux éléments constitutifs de l’enveloppe du bâtiment ;
aux systèmes de chauffage ;
aux systèmes de production d’eau chaude sanitaire ;
aux systèmes de refroidissement ;
aux équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable ;
aux systèmes de ventilation ;
aux systèmes d’éclairage des locaux.»

Je vous conseillerais donc de contacter un bureau d’étude thermique pour qu’il vous propose une mission et vous fournisse une attestation conforme à vos attentes.

Répondre

A lire aussi sur Architecte-PACA.com