Pourquoi un architecte ?

A quoi sert l’architecte ? Que fait-il ? quel est son rôle dans un projet de construction ?
L’Architecte et son métier présenté ici dans une vidéo, vous permettra de comprendre pourquoi un architecte est nécessaire.

architecte-PACA-Pascal-CAMLITI

L’architecte : Ok mais pourquoi ?

Bon nombre de personnes se posent la question de la présence ou pas d’un architecte pour leur projet. Les instances ont réalisés une vidéo pédagogique qu’il me semble être intéressante à partager.

Cette Vidéo sur le processus et les étapes d’un projet de construction présente clairement le métier d’architecte.

Vous pourrez ainsi comprendre ce qu’est le métier d’Architecte.

Une vidéo de présentation du métier d’architecte

Ci-dessous, vous pouvez donc visualiser ce que fait un architecte et quel est son rôle auprès des différents maîtres d’ouvrages (Vous en l’occurrence).

 

La constatation que l’on peut faire du rôle et du métier d’architecte est que l’Architecte, analyse, réfléchit, conçois et budgétise en défendant les seuls intérêts du maître d’ouvrage.

Il faut tout de même rappeler que l’architecte est déclaré par la loi de 1977 : d’intérêt public.

Pourquoi la majorité des personnes ne missionnent pas d’architecte ?

La question est posée. Qu’est-ce qui peut encore bloquer le processus de commande à travers les architectes ?

Peut-être est-ce une crainte ? ou une méconnaissance ? ou encore une peur ?

Car lorsque nous recevons des maîtres d’ouvrages dans nos agences, une majorité de ces personnes nous perçoivent comme des personnes rigides et fermées. Alors qu’il n’en ai rien. Nous écoutons, prenons le temps d’analyser et répondons aux demandes (dans la cohérence du budget indiqué).

L’Architecte s’organise pour vous permettre de bénéficier du meilleur pour le budget que vous vous êtes fixé.

Parlons un peu de ce “budget” qui fait tant peur d’en parler.

L’architecte n’est pas un commerçant de maisons, mais bel et bien un concepteur d’espaces sur mesure, il est donc absurde de donner comme informations des données erronées pour simplement vérifier SI il va faire des miracles.

Soyez précis et faites confiance à Votre architecte. Son code de déontologie fait qu’il défend vos intérêts et seulement vos intérêts.

Lors d’une de mes dernières missions, le maître d’ouvrage m’a dit : “Nous aurions dû vous annoncer notre budget réel et faire réaliser le garage également”…

Il est clair que dès le départ, il ne sert à rien de masquer des informations aussi importantes.

 

C’est désormais plus clair non ? Si cela n’était pas le cas, posez nous vos questions à l’aide du cadre ci-dessous, nous prendrons le temps de vous répondre.

A bientôt.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Réponses à vos questions
ag

Bonjour,
Ayant besoin d’un garage/atelier pour stockage et activité pro, la seule option est une extension (étant en zone non constructible, secteur protégé, zone naturelle.. la totale!). N’étant pas agriculteur, mais ébéniste, ça coince pour le projet.
En effet il faut une surface importante. L’urbanisme ne se prononce pas du tout sur le pourcentage d’extension, mais ils décident si “ça leur plaît ou pas”… j’ai l’impression. Et tant qu’à faire, avoir nous avoir fait perdre un temps précieux sur des plans ébauchés dans le vague.

Un plan ébauché par l’ABF et peaufiné par logiciel leur fut présenté… refus pour cause de “préau et terrasse faisant office de liaison, non acceptable (pourtant c’était l’idée de l’ABF!), bâtiment ayant l’air trop grand par rapport à l’habitation (ça faisait la même surface au sol et sur 1 seul niveau, de plus l’habitation n’est qu’1 des 3 bâtiments!), trop séparé, trop trop trop…”

Bref… Compte tenu qu’accoler une extension est très difficilement possible au vu de la configuration actuelle du terrain et de la maison, il faut ruser et accoler sur une faible portion, cela bloquant complètement la circulation autour (talus, pente, rocher etc), puis déborder en s’élargissant… Un vrai casse-tête.

Notre propriété est constituée de 3 bâtiments accolés, c’est un ensemble. Seulement il semblerait que la seule surface prise en compte soit celle de l’habitation contre laquelle doit se coller l’extension.
Etant du bâti ancien, murs épais, on perd beaucoup en surface intérieure.
L’urbanisme nous dit que c’est la surface intérieure existante qui est prise en compte pour donner la surface extérieure du projet??!!! Ben voyons, ce n’est pas très juste… Est-ce vrai?
L’habitation fait environ 11x6m extérieur, 66m2 au sol, disons 70m2 avec un balcon.
Sans les murs ça donne 10x5m, 50m2. Du coup ils se basent sur 70 ou 50m2?
Il y a un rdc, 1 étage, 1 grenier, soit environ 120m2 intérieur. Le pourcentage sera de combien? 30%, 50%??? Basé sur quoi? Peut-on avoir une extension atelier de 50m2? Ce qui est petit pour de la menuiserie…

Nous avons réactualisé exprès le plan cadastral pour englober les 3 bâtiments et démontrer la surface importante de l’ensemble (qui ne sont séparés de 40cm que par une citerne enterrée murée. Mais nous avons payé pour rien vu que seule l’habitation actuelle est prise en compte par l’urbanisme, même si les 2 autres bâtis sont destinés à être habités
Le cas d’une extension garage est-elle différente d’une extension atelier (menuiserie)? En effet un atelier nécessite des ouvertures, surtout en menuiserie/ébénisterie. Alors qu’un garage sera plus “clos”.
La totalité habitation extension dépassera 150m2, donc nécessite légalement un architecte ou pas, vu que les garages sembles exemptés (qu’en est-il des ateliers)?

merci pour vos lumières sur cet épineux sujet…
CDT

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonjour,
Je vous remercie pour ces précisions et descriptions précises.
Je vais tenté d’être synthétique.

Premièrement, il vous faut missionner un architecte, cela vous aidera grandement pour y voir plus clair.
Secondairement, le calcul de la surface d’extension en zone particulière se réalise au ratio de la surface de plancher (qui est calculée au nu intérieur des niveaux).
Troisièmement, au regard de la surface supérieure de 150m2, vous devez missionner un architecte pour qu’il vous établisse le projet et la demande de permis de construire.

Même si un garage peut être ouvert et lumineux (rien ne l’interdit), prenez attache auprès d’un architecte, il vous apportera certainement bien plus que ce que vous imaginez.
Un accompagnement auprès des services dans votre situation me semble plus que primordial étant donné la complexité de votre dossier.

Répondre