Bien construire sa maison individuelle

Bien construire sa maison va vous faire passer par toutes les émotions et toutes les couleurs, alors pour ne pas rester au rouge écarlate, lisez ces quelques lignes.
J’espère sincèrement que vous obtiendrez de quoi éveiller votre conscience de futur propriétaire de maison individuelle.

Allons-y et petit rappel, vous pouvez me poser vos questions en bas de page 😉

Pour bien démarrer et réussir la construction maison individuelle , il est toujours préférable d’être une personne avertie.
Bon cela suppose que vous ayez en tête pas mal d’informations et la maitrise minimale de ce qu’il faut contrôler pour la bonne mise en œuvre de votre futur habitat.

Une maison à construire est un sacré périple, j’adore utiliser la métaphore liée à la vie d’un couple.

Pour réussir un projet de réalisation d’une maison individuelle, vous avez plusieurs options et plusieurs solutions, certaines d’entre elles sont plus ou moins efficaces et plus ou moins stressantes.
Certes comme toujours, ces prises des décisions sur le point de départ du projet de construction et la visibilité que vous avez sur le point final lié à l’après réception des travaux, vous offrira les choix possibles.

Dans tous les cas, si vous prenez un mauvais départ, il sera plus compliqué après (voire impossible) de faire marche arrière.
Bâtir une architecture pas à pas pour obtenir l’élévation d’une maison que vous avez conçu, reste une belle aventure pour ceux qui savent préparer leur voyage.

Ceci étant dit, voyons maintenant si bien construire sa maison est forcément synonyme de dépenses importantes ou pas ?

Faisons ce bon de chemin ensemble et voyons ce que je pourrais vous apporter pour y voir plus clair !

Que signifie : bien construire sa maison ?

Bon alors, la question est lancée.

Qu’est-ce que cela signifie en clair ?
Car nous n’avons pas tous la même définition de ce qu’est le “bien”, le “beau”, certaines personnes sont dites “pinailleuses” d’autres plus soft ou cool.

Si j’avais à qualifier le “Bien construire sa maison“, je serais plus axé sur la tranquillité d’esprit.

Il est évident que (pour moi architecte) la mise en œuvre de l’ouvrage à bâtir doit être conforme aux DTU et règles de l’art.
C’est donc une évidence, le niveau de “bien construire” est plus lié au “bien être” de son futur occupant que des tracasseries techniques et administratives.

Une maison qui se monte semaine après semaine sans qu’il y ait de stress inutile est pour moi le définition de bien construire sa maison.

Voyons alors comment bien construire sa maison : Mon guide

Pour ne pas commettre les erreurs majeures, il est souhaitable que vous puissiez suivre un guide.
Je vais vous donner quelques pistes qui me paraissent intéressantes à suivre pour réussir à bien construire sa maison individuelle.

Comme dit plus haut, la technicité de mise en oeuvre les règles de l’art, c’est du totalement logique alors, faisons fit de cela.

Passons à ce qui est tout de même plus fun !!

Faire construire une maison après l’avoir dessiner soi même est un vrai plaisir.

Le premier pas va être la corrélation entre la complexité des plans de la maison et les entreprises.

Vous allez certainement vous demander de quoi je parle…

Et bien sachez que toutes les entreprises ne sont pas bonnes dans tous les domaines.
En tant qu’architecte, j’assume ne pas être au top sur certains domaines comme les espaces sportifs, les bâtiments de grandes hauteurs, les locaux à risque infectieux.

Il faut savoir et reconnaitre ses propres limites.
Donc les entreprises réalisant des travaux elles mêmes doivent en faire autant.

Même si construire une maison individuelle semble simple de l’extérieur, il faut se rendre à l’évidence que certains points sont cruciaux à vérifier et maitriser.
Je ne parle pas simplement du gros œuvre et/ou le hors d’eau/hors d’air qui semble est le focus de nombreuses personnes faisant construire leur maison individuelle.

La conception ou le dessin architectural de votre maison, ce qui lui confère son identité personnelle, doit être bien suivi et réalisé.
Sinon, vous risquez de regretter amèrement les 15 à 20 années qui suivent.

Ce qui m’amène à vous parler de mon guide.

  1. Sachez déterminer les points bloquants techniquement,
  2. Adaptez vos choix techniques dans le dessin de votre maison,
  3. Dessinez les plans en adéquation avec ce qui est courant et plus spécifique,
  4. Zoomez sur les points singuliers et à risques,
  5. Sollicitez les entreprises au regard de la complexité architecturale de votre maison,
  6. Restez vigilant tout au long du chantier sur ces points clés.

Voilà ce que je vous conseillerais en tant qu’architecte exerçant depuis l’an 2000 (et oui déjà).

Ce n’est pas tout à fait tout.
Tout ceci est lié à la bonne construction, mais le “se faire plaisir” doit rester un leitmotiv aussi.

Ceci se réalise en pointant les mises en oeuvre d’éléments composant la maison à construire dans son aspect extérieur et intérieur.

Faisons un focus là dessus… avec quelques exemples histoire d’illustrer mes propos.

La menuiserie extérieure et son aspect

L’esthétique et la performance, certes de la menuiserie extérieure, mais il n’y a pas que cela.
La résistance doit être une de vos priorités.

Une menuiserie extérieure est très sollicité, car elle se trouve entre la partie froide (l’extérieure) et la partie cocon de la maison, la partie chauffée.
Cette position vous apportera du bonheur, de la luminosité, de la tranquillité ou tout le contraire.

Ne focalisez pas simplement sur le rendu, mais soyez attentif aux détails.
La grande majorité des personnes faisant construire une maison individuelle, ont des milliards de choses à penser, imaginer, programmer et omettent souvent l’essentiel pour avoir une vie paisible jour après jour.

Faut-il mettre du parquet dans une maison neuve ?

Le choix du revêtement de sol est un choix cornélien. Certaines personnes ne jurent que par la mise en œuvre du parquet (maison neuve), mais cela n’est pas évident.

Selon la technique de chauffage, exemple si vous mettez en oeuvre un chauffage au sol, le paquet devra être en lien avec cette donnée de conception.
Si votre fournisseur ou entreprise, ne vous pose pas la question du support et de ce qu’il comporte, inquiétez vous !

Vous voyez les effets domino dans la bonne construction d’une maison individuelle.
Une décision esthétique en appelle à une décision technique ou inversement, si vous oubliez cela, le “bien construire sa maison” s’envolera en fumée en un claquement de doigts.

Éviter ou pas le volet roulant : un choix raisonné

Vous n’êtes pas sans savoir que le volet roulant choix ou choisi, donnera à votre maison construite un aspect architectural.
Avant d’aller plus loin, je tenais à faire une alerte….

Par pitié, arrêtez les volets roulants saillant, qu’il soit intérieur ou extérieur. C’est une horreur architecturale et donne un rendu très “habitation à loyer modéré”

Merci !

Donc pour un volet roulant, ne mégotez pas sur la qualité de ceux-ci, car à l’instar des portes et de la robinetterie, c’est ce qui sera le plus utilisé quotidiennement.
Je conclue par cette phrase, que le bien construire sa maison individuelle est le fait qu’elle sait ou saura se faire oublier dans son entretien.

Sommes nous d’accord ?

 

A lire également

  • Les équipements dans la construction
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *