Articles classés dans la catégorie : Travaux

Comprendre le calcul pret immobilier pour réussir un investissement

Le prêt immobilier vu de l’extérieur : Comme pour toutes personnes lambda qui souhaite contracter un prêt pour un achat ou des travaux dans un bien immobilier, savoir ce que cela implique est indispensable. Je vais certainement enfoncer des portes ouvertes, mais pour comprendre le calcul du prêt immobilier , il est important de rappeler… Lire la suite »

Le prêt immobilier vu de l’extérieur :

Comme pour toutes personnes lambda qui souhaite contracter un prêt pour un achat ou des travaux dans un bien immobilier, savoir ce que cela implique est indispensable.
Je vais certainement enfoncer des portes ouvertes, mais pour comprendre le calcul du prêt immobilier , il est important de rappeler que tous prêt souscrit devra être remboursé.
Donc ne vous engagez pas dans des démarches si vos capacités d’emprunter un nouveau prêt ou un prêt immobilier complémentaire ne sont pas garanties.

C’est ce que l’on nomme le taux d’usure, qui fait tant parler en ce moment.

Si vous recherchez le dernier taux d’usure établit par la banque de France, vous pouvez le consulter ici > TU Banque de France
Le taux d’usure correspond au Taux Annuel Effectif Global (TAEG) maximal au-delà duquel votre banque ou une autre banque ne vous accordera pas de prêt immobilier.

Le TAEG qui vous correspond reprend et cumul la totalité de ce que vous avez emprunté et ceci comprenant tous les frais associés.
Donc ne trichez pas ou ne vous amusez pas à mentir, cela vous portera préjudice en cas de problème de remboursement ou autre.

Ceci est donc le socle de départ pour comprendre le calcul d’un prêt immobilier pour réussir votre investissement.

Astuce : Pour « contourner » ce taux d’usure, il peut être intéressant de ne pas souscrire l’assurance du dit prêt dans la même agence bancaire. 😉

Sur cette base que vous faut-il comprendre encore ?

Déterminer votre capacité d’emprunt :

Cette capacité est encore une fois liée à plusieurs facteurs, faisons un rapide tour ensemble de ce qui sera nécessaire pour vous de connaitre afin de mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir un prêt immobilier aisément.

Déjà vous devez connaitre la durée de votre emprunt, ensuite la somme mensuelle que vous souhaitez rembourser et enfin la somme à emprunter ces données mises dans un calculateur vous permettront avec le taux d’emprunt évidemment, de connaitre votre capacité.

Si tout cela n’est clair pour vous alors pensez à faire appel à un professionnel compétent sinon vous risquez d’y perdre de plumes à moyen/long terme.

Ceci étant dit, à présent les erreurs majeures de l’investissement immobilier sont à connaitre également.

Voici une liste non exhaustive.

Erreurs à ne pas commettre pour un investissement immobilier réussi

Lorsque vous envisagez de réaliser un investissement immobilier et souhaitez le réussir, vous devez engager des professionnels.
Bon certes cela vous paraitra évident (ou pas), mais engager des milliers d’euros dans du vent va vite vous faire atterrir et votre banque vous rappellera vite sur le plancher des vaches.

Listons ensemble ce que vous devez impérativement faire et avec qui :

  • Comme nous l’avons vu plus haut, le banquier pour les deniers,
  • Pour réussir un investissement immobilier, consultez un architecte ! Ce n’est pas évident, mais c’est un professionnel de l’acte de bâtir qui a pour mission de défendre vos intérêts par sa profession réglementée, cela vous évitera les mauvaises surprises ou « embrouilles » que d’autres pourraient tenter contre vous,
  • Réfléchir ! Pourquoi ? Simplement car un investissement immobilier réussi passera forcément par une analyse précise des tenants et aboutissants financiers,
  • Revenir visiter les lieux à plusieurs heures de la journée et plusieurs jours de la semaine, quand je parle de lieux, les environs et éventuellement selon le cas, les parties communes, vous ne devinerez jamais ce que l’on peut apprendre en faisant cela,
  • Pondérer : La pondération dans un investissement immobilier est primordiale, calculer le pour et le contre, comme dans toutes décisions d’une vie,
  • Ne pas écouter ou prendre pour argent comptant les milles conseils de la famille, des amis ou autres « connaissances »,
  • Fiez-vous à votre instinct (en pondérant), si vous pensez que cela est une très bonne affaire, prenez le recul nécessaire et en cas de doutes, tournez les talons,
  • Ne signez rien sans avoir pris le temps nécessaire pour LIRE et COMPRENDRE, ce qui est écrit, parfois les termes juridiques peuvent être nébuleux voire incompréhensibles alors… prenez encore du temps pour réfléchir, sans quoi vous aurez des nuits blanches.

Bon je pense avoir fait un large tour de tout ceci, donc pensez à missionner un architecte et réfléchissez avant d’investir dans la pierre pour que cela ne devienne pas un caillou dans votre chaussure.

Si vous avez des questions ou souhaitez quelques éclaircissements, n’hésitez pas, posez moi vos questions dans l’espace commentaire ci-dessous.

 

 

Poser un Carrelage dans une maison intelligent ou pas ?

Lors de la construction d’une maison, beaucoup de questions se posent.
Certes il n’est pas évident de penser à tout, il est donc préférable de confier une mission d’accompagnement à un architecte.
Cette mission est appelée communément « Maitrise d’œuvre ».
Cela vous permettra d’y voir plus clair et éviter les gros écueils qui plombent le budget.

Je remarque très souvent que le sujet du carrelage est un GROS point sur lequel il faut prendre du temps et ceci dès le départ de la conception du projet.
Pourquoi ?
Car cela impact la structure et composition des ouvrages structurels de la maison, ce qui implique une réflexion sur la hauteur totale de la maison donc cela pourrait compromettre le respect du PLU ou règle du lotissement.

Carrelage Piscine SAMSARA Novoceram

Poser un Carrelage dans une maison intelligent ou pas ?

 

Poser ou ne pas poser du carrelage à un impact important sur l’ensemble de la maison et sa constructibilité.
Ce n’est pas une simple décision d’esthétisme.

 

De plus, choisir un carrelage ou parquet / stratifié n’a pas la même portée également.
Que ce soit en termes de prix voire de contraintes techniques et de délai de pose.

 

Comme par exemple, la question qui revient souvent : « Carrelage ou peinture en premier ? »

C’est évident pour un professionnel du bâtiment que la peinture vient en second, mais la majorité des personnes s’interrogent.

 

Vous vous êtes déjà posé cette question ?

J’imagine que oui, si vous avez été confronté au planning de chantier d’une maison et la gestion des plannings des différents corps de métiers.

 

Sachez que le carrelage doit répondre à des normes et plus précisément en France l’UPEC.

Ce sont des normes qui couvrent les 4 points principaux de technicité d’où l’importance de faire appel à un fabricant historique de carrelage comme novoceram.fr.

U signifie Usure, un bon carrelage disposera d’un U lui permettant de résister à de nombreux passages et donc l’usure sera limitée.

La valeur minimale étant 2, il est important d’avoir une note plus élevée.

 

P signifie Poinçonnement, en gros comment le carrelage se comportera lorsqu’un objet tombera dessus. C’est encore une fois hyper important car dans une cuisine le carrelage dot bien résister. La note minimale étant 2, la maximale 4s… visée le plus haut de préférence.

 

E signifie Entretien, le carrelage devant être entretenu, de l’eau y sera versé, le carrelage doit pouvoir assumer la présence d’eau sans s’abimer. La note est située entre 1 à 3 qui représente une présence d’eau prolongée et fréquente (exemple dans une cuisine professionnelle). Une note moyenne est déjà une bonne qualité.

 

Et enfin le C, signifie chimique, la résistance aux produits chimiques et/ou tâches de la vie courante. La note passe de 0 à 2… visez entre les deux selon l’usage de vos locaux.

 

Ce tour d’horizon étant fait, le carrelage ne va pas forcément qu’en intérieur d’une maison, vous pouvez l’utiliser en extérieur ou autour d’une piscine par exemple.

 

Les contraintes liées aux intempéries et usages avec une présence d’eau + plus de saletés, doivent vous interroger.

 

Le Carrelage pour Piscine :

Comme nous l’avons vu précédemment, le classement UPEC d’un carrelage pour une piscine en remplacement d’un liner par exemple, ne sera pas de même catégorie qu’un carrelage de plage.
Le traitement antidérapant devra être présent pour le second pas forcément pour le premier.

Carrelage OTTO Novoceram

Source NOVOCERAM

 

Le Carrelage pour Garage :

Là encore dans cet exemple, poser un carrelage dans un garage, les objectifs n’étant pas les mêmes, la résistance à la chimie et à l’impact devra être plus élevés. Il vous faut donc bien réfléchir à ce que vous souhaitez acheter et poser, voire identifier clairement le mode de pose.

 

Le Carrelage pour la salle de bain :

Celui-ci devrait normalement être le moins sollicité. Quoi que !

Qu’en dites-vous ? Est-ce que pour vous un carrelage pour la salle de bain est moins sollicité ?

En ce qui concerne le côté chimique, je vous l’accorde, mais concernant la résistance à l’impact c’est tout autre.
Un flacon glisse vite des mains lorsque nous sortons de la douche, cela signifie qu’il ne faut pas négliger cet aspect-là.

 

Pourquoi est-ce que je vous raconte tout cela ?

Pour que vous preniez conscience que la technologie et les conseils de conceptions sont nombreux.

Toutes les années d’expériences des architectes sont à votre disposition si vous savez en tenir compte.

 

Mes conseils d’architectes :

Certes vous devez avoir une vue d’ensemble de votre projet, mais par pitié ne soyez pas obnubilé par un simple aspect visuel.

 

Je rencontre trop de personnes qui me disent : «Ok, je gère le carrelage » … Pas de soucis pour que vous preniez en charge une partie de vos travaux (si l’architecte se sent de gérer cela) cette partie, mais n’omettez pas toutes les contraintes et résultantes de celles-ci.

L’interface avec le plombier, qui devra attendre que vous ayez posé vos carrelages et faïences, mais qui ne pourra rien faire si rien n’est d’aplomb ou bien scellé.

Si vous avez choisi l’option chauffage au sol, le taux d’humidité de la chape de pose devra être rigoureusement respecté sans quoi les carreaux pourraient sonner creux.

Ce qui amènera la sempiternelle question : « Pourquoi le carrelage sonne creux ? »  …

Vous voyez bien que le carrelage sans une bonne tranche de réflexion et des conseils avisés professionnels, vous apporteront du stress à très long terme.

 

Sachez donc savoir écouter et bien comprendre les enjeux de cette partie intégrante de votre belle maison.

 

J’espère avoir pu vous éclairer sur ces points précieux, et reste dans l’attente de vos commentaires/questions/retours d’expériences sur la mise en œuvre, le choix et les types de carrelages que vous avez pu poser.

 

Donc allez-y, ci-dessous, lâchez-vous (cordialement bien sûr), j’apprécie d’échanger avec vous.

Économiser avec un courtier en assurance de prêt !

Dans un investissement à long termes, il faut savoir réfléchir avant de passer le cap… Ne pas se tromper au regard de la lourdeur administrative, les délais et le cout financier que cela implique.
Je vais donc vous donner LA piste qui vous permettra d’économiser des milliers d’euros en investissant peu !
C’est clair que cela vous paraitra évident, mais sachez qu’encore peu de personnes passent le cap.

Bonne lecture et n’oubliez pas de poser vos questions en bas de cette page 😉

Du haut de mes dizaines d’années de métier d’architecte, j’ai pu constater les évolutions normatives, réglementaires, mais aussi les risques que prennent certaines personnes lors d’un projet immobilier.

Beaucoup de personnes me contactent, me demandent des estimations à la louche de projets, sans avoir conscience du travail nécessaire en amont pour chiffrer un projet.
Ce ne sont pas seulement quelques mètres carrés, mais tout un ensemble de choses qu’il faut étudier, analyser et rationaliser.

Sans cette rationalisation, vous n’aurez qu’une lampe torche pour avancer dans la nuit avec un brouillard épais.

Certes, cela vous semble obscur, mais faisons un bout de chemin ensemble dans le processus.

Économiser en immobilier : Mais pourquoi ?

L’économie de projet surtout lorsqu’il est pris au début sera très bénéfique à longue échéance.
Je ne vais pas vous faire un cours d’économie ici, mais lorsque vous empruntez des dizaines ou centaines de milliers d’euros, le prêteur (la banque en général) va vous demander de rembourser avec intérêts.

Hormis les frais de dossier et autres « petits à côtés », la grosse partie de ce que vous coutera l’emprunt immobilier sera lié aux montant emprunté et au taux d’emprunt associé.

Donc pour ne pas vous faire « plumer » si je puis m’exprimer ainsi, autant économiser à la source.

Si vous ciblez précisément le budget de votre projet, celui-ci se verra votre meilleur allié pour faire des économies.

Ce qui m’amène à vous parler de la grande tendance en ce moment, l’espace….

Nous venons de vivre une période compliquée vis à vis du contexte pandémique mondial et une très grande majorité des personnes (peut-être vous également) ont eut le sentiment qu’ils avaient besoin d’espace.

La liberté a un prix; il faut donc vous rendre à l’évidence, même si vous souhaitez vivre plus largement dans votre séjour ou votre salon, réfléchissez à l’économie à long terme.

Je vais préciser mes pensées afin d’être clair et limpide.

Une grande maison et un jardin, cela s’entretient, se gère et surtout se conçoit pour une entité familiale.

Ce qui m’amène à la question importante, qui va vivre dans ce bien immobilier et pour combien de temps…. !

Le point de départ de tout est là.

Si vous répondez par les émotions vous verrez trop large et dépenserez des milliers d’euros inutilement distillés tout au long de votre crédit immobilier.

Quelle est la meilleure stratégie alors pour économiser en immobilier ?

Déjà pour ne pas dépenser, ne consommez pas inutilement.

Sachez réfléchir et ne désirer que ce dont vous avez réellement besoin. Nous devons passer du monde de la consommation au monde de l’équilibre réfléchi.
L’équilibre est lié à la pondération entre ce que nous imaginons et ce qui est indispensable.

Lorsque vous n’êtes pas du métier de la conception ou même du monde de la construction, vous imaginez (faussement) certaines choses et n’avez pas conscience de ce que cela implique pour vous financièrement.

Deux professionnels sont là pour vous aider à y voir plus clair :

  1. L’architecte évidemment, qui est un professionnel du conseil et de l’accompagnement dans la « sortie de terre » des idées et envies de vies,
  2. Un courtier en assurance de prêt immobilier,

Pourquoi parler d’assurance de prêt ?

Car c’est le petit caillou dans la chaussure.
Qu’est-ce que l’assurance du prêt ? me diriez-vous …

Et bien lorsque vous allez demander à la banque qu’elle vous accorde une somme d’argent que vous rembourserez tous les mois durant des années et des années, cet organisme de prêt immobilier va demander des garanties.

Les garanties mêmes si elles sont solides, ne vont pas couvrir vos risques personnels et elle (la banque) ou il (l’organisme prêteur) que vous décédiez ou autres soucis.
Pour ce faire, elle demande que vous soyez assuré.

Il y a quelques années, seules les banques pouvaient et imposaient la souscription d’assurances à grands frais auprès de leurs propres organismes, mais depuis quelques années, vous pouvez changer d’assurance.

Donc même si vous avez déjà en place un crédit + une assurance, vous pouvez solliciter des courtiers spécialisés en assurance de prêt immobilier.

C’est tout à fait envisageable qu’ils étudient votre dossier et vous proposent des solutions faisant réduire de manière importante vos mensualités de crédit.

Que devez-vous faire alors pour économiser ?

La première chose à faire est de missionner un architecte pour dessiner un projet répondant à vos attentes, mais en prenant conscience que votre projet va avoir une vie et que vous devez imaginer à long terme… pas seulement l’immédiat.

Il convient parfois de réduire la surface du projet et limiter les déperditions financières, thermiques et autres pouvant plomber votre niveau de vie.

Cela est la première économie.

Secondairement, ne vous laissez pas berner par des sirènes ou offres trop alléchantes, comparez ou faites comparer par un courtier en assurance de prêt qu’elles sont les meilleures solutions en fonction de votre situation personnelle lors de la demande d’emprunt.

Sachez être malins ou malignes si vous voulez vivre tranquille sans dépenser inutilement votre argent durement gagné.

Et pour être encore plus intelligent, il existe des solutions pratiques et architecturales pour économiser de l’énergie dans une maison 😉

decorer appartement en location :

La décoration est la première chose que l’on remarque lorsque nous entrons dans un appartement.
Certes cela n’est pas du gout de tous, mais pour ne pas faire de faute de décoration, pensez à rafraichir régulièrement votre bien en location.
Ainsi vous éviterez les pertes de revenus et votre gestion locative en sera plus aisée.

Mais comment ne pas louer un bien Hasbeen ?
Quels sont les secrets des appartements toujours loués et entretenus par les locataires ?

Faisons le tour de le question ensemble.

Appartement atypique à louer

Deux types de logements ou appartements, dont la décoration doit être au top !
Quels sont ils ?

Décorer un appartement pour la location : Les défis

Plusieurs options s’offrent à vous, mais la plupart du temps, si vous souhaitez vivre de la location d’appartements, vous ne devez pas négliger la décoration ET rafraichir celle-ci régulièrement.

Certes cela est un investissement, pécuniaire et de temps, mais ne loupez pas le coche.

De nombreuses personnes pensent (à tort) qu’il est juste nécessaire d’acheter un appartement, pour pouvoir en vivre et/ou assurer un revenu locatif régulier.

Sachez que cela n’est pas tout à fait vrai.

Il va vous falloir prendre en compte quelques petites choses qui peuvent grandement changer vos revenus.

Ceci dit, pourquoi ai-je parlé de décorer ?
Tout simplement que les locataires apprécient (tout comme vous j’imagine) entrer dans un appartement ou l’on se sent bien.

La décoration austère ou complètement ringarde n’offre pas une bonne expérience et ressenti.

J’admets que la location peut être totalement décalée ou datée, mais cela doit être un objectif clairement assumé et revendiqué.

Je vous donne un exemple :
Si vous mettez en location un appartement réellement typé année 70 avec la décoration associée en allant jusqu’au bout, ou même travailler sur un espace plus sympa.
Décoration Intérieure végétalisée

Assumer la décoration pour la rendre vivante et ciblée en regard de ce que recherche les locataires.

Bon, nous n’allons pas nous mentir, un état des lieux dans ce type d’appartement peut-être fastidieux et complexe, mais rentable !
Pour ne pas vous prendre la tête et obtenir de meilleures chances de louer facilement il existe des solutions pour la gestion souple sur Marseille par exemple.

Pour rafraîchir, décorer et faire gérer son bien, le trio gagnant pour investir à Marseille .

Ce sont des sociétés qui proposent leurs services pour optimiser vos rendements locatifs.
Je ne sais pas si tout inclus à l’intérieur, mais en les contactant vous en saurez plus…

Pour ma part, je pense sincèrement que vous devez imaginer les deux extrêmes.
Oui comme pour tout évidemment.

Le locataire au top et celui dont personne ne voudrait bien évidemment.
Et pour cela rien de tel qu’un gestionnaire qui trie sur le volet les personnes.

Car j’en suis persuadé, ce qui coute le plus cher dans une location au final, ce ne sont pas les frais de gestion, mais bel et bien le temps que vous passez à gérer, contrôler et encaisser l’argent.

Que vous soyez dans la mouvance déco clean épurée et chic ou très chargée et excessivement présente, ne vous laissez pas happer par des chants de sirènes qui n’en sont pas.

Ensuite, vous vous posez certainement la question du….  » Mais comment faire exactement pour louer vite et bien ? »

Il existe deux écoles… Voyons ensemble ceci.

Location meublée ou vide ?

Je ne vais pas vous mentir, nous sommes ici pour parler de décoration et de location.

Donc la mise à disposition à d’autres personnes de votre bien en location vide, n’est pas une bonne chose pour rentabiliser.

Pourquoi ?

Tout simplement, parce que la loi Française contraint pas mal les choses.

Je m’explique, pour éviter que des personnes ne retrouvent à la rue, une trêve Hivernale existe.
Ce qui signifie que vous ne pourrez pas prendre possession de votre bien durant cette période si vous le souhaitiez.

En conséquence, les locations meublées sont à privilégier si vous souhaitez pouvoir demander à un locataire de partir plus facilement.

Le meublé (pour en avoir visité un grand nombre pour ma fille et mon fils), c’est parfois bien triste dans l’investissement qu’en font les propriétaires.

Je me suis souvent demandé, si eux mêmes accepteraient de vivre là… Je n’y crois pas une seconde.

Pourquoi investir dans du mobilier premier prix qu’il leur faudra changer dans quelques mois, voire semaines.

Ou est le bénéfice au final ?
Si tous les gains sont injectés dans un frigo qui ne fonctionne plus, une tête de lit qui se démonte, un meuble vasque qui se fend… etc… etc..

Vous avez compris ou je souhaite en venir.

Savoir gérer un bien et avoir en vu des objectifs financiers ne sont pas antinomiques ou opposés.
Sachez prévoir et investir à bon escient.

Voyons un dernier point :

Appartement atypique à louer

Plateforme ou pas plateforme ?

Je ne suis ni contre, ni pour, car j’ai déjà loué selon les deux options.

Ce qui semble être pas mal avec ce business model c’est que vous avez un « turn over » important, mais à contrario, ces systèmes déshumanise la gestion et les échanges.
Bon, je ne vais pas faire la fine bouche, mais certains hôtes sont réellement investit et vous proposent même de faire le plein du frigo pour votre arrivée.

C’est ce qui m’est arrivé pour une location sur Valence en Espagne.

Sachez garder à l’esprit que même si nos smartphones nous apportent sur un plateau beaucoup (trop) de choses instantanément, il ne faut pas omettre l’Humain.

Pour conclure, je vous propose aussi de ne pas oublier qu’une bonne option pour ne pas faire de bêtise dans un investissement locatif, c’est d’acheter un bien qui ne vous coutera pas un bras ou un rein.

Comment faire cela ?
Simplement en missionnant un architecte pour une visite/conseils avant d’acheter ce bien.

En règle général, vous agissez en émotionnel et non rationnellement, alors qu’avec une simple visite d’un architecte, vous saurez ou sont les plus gros loups qui peuvent littéralement plomber votre porte monnaie !

Contactez moi au besoin 😉

J’espère avoir été limpide dans mes explications et démonstration, si vous avez des questions ou envie que nous échangions sur ce sujet, utilisez le cadre ci-dessous.

La rénovation et ces surprises (Mauvaises comme bonnes)

L’une des missions se développant le plus ces dernières années, au regard de l’augmentation régulière des prix de l’immobilier, est la rénovation de maisons.

Rénover, ré-agencer ou réaliser un simple coup de frais nécessite une bonne dose de volonté et d’un œil averti.

C’est là que je rentre en scène en tant qu’architecte appréciant de travailler pour le particulier et non pas pour d’immenses groupes du CAC40.

Mais comme vous le savez très certainement, si vous lisez ces lignes, c’est très certainement que vous vous confrontez à une rénovation ou envisagez de le faire, engager des travaux dans un immeuble existant comporte des aléas qui ne seront pas uniquement impactant sur la durée du chantier.

Faisons un tour rapide de ce qu’apporte un architecte sur le processus de rénovation d’une maison et comment vous pourriez le missionner.

Le cas Monsieur E. !

Monsieur E. est venu me consulter car il avait un objectif financier (comme nous tous, je pense).
Sa problématique était de réaliser un découpage d’une maison existante en deux en partant d’un bien beaucoup trop grand.
Son objectif était de rentabiliser une partie de la surface et de vivre dans la seconde partie.

Jusqu’ici pas de soucis, c’est plutôt simple, découper une maison en deux et faire deux logements indépendants…. Mais car il y a toujours un mais, ce bien était situé dans un site classé et soumis à l’avis des architectes des bâtiments de France.

Ensuite, pour ajouter à la difficulté, une fois la division faite, il fallait qu’un bien soit plus accessible que l’autre financièrement car destiné à la location.

Le Début des surprises de la rénovation

Ce n’est pas tout…
En visitant les lieux, via une mission de déplacement/conseils, je constate la présence de réserves frigorifiques volumineuses et pas hyper bien placées dans l’immeuble.

Je questionne le propriétaire, pour comprendre les antécédents de ces équipements et le pourquoi de cette présence.
Monsieur E. m’explique que ce sont des reliquats d’anciennes chambres froides liées à l’activité de ses parents.

Bon… que faire de ces équipements obsolètes et hors d’usages ?
Vous vous dites certainement : « Démolissons celles-ci, basiquement ! »

Certes, c’est l’objectif pour libérer de la surface, mais cela n’est pas si « basique ».
Dans le cadre du respect de l’environnement et du respect des personnes travaillant sur le chantier, en tant qu’architecte, je me renseigne sur la dangerosité des matériaux.

Bon, cela prend un peu de temps, mais dans le passé, beaucoup de fabriquant de chambres froides ou de matériaux isolants utilisés des produits qui s’avère de nos jours nocifs.

Il est donc important de ne pas commettre d’erreurs sur le diagnostic, car l’impact environnemental ET financier n’est pas du tout le même.

De nos jours, les produits appliqués pour la fabrication et la mise en œuvre de ces équipements d’une chambre froide sont normés pour être respectueux de l’environnement. Mais à l’époque, ce n’était pas le cas.

J’insiste là-dessus, car comme pour l’amiante présente dans le béton, les revêtements de sols ou le plomb dans les peintures ou encore dans les tuyauteries, il est indispensable d’être vigilant sur ce que vous faites et comment vous le faites.

De lourdes amendes sont appliquées si une déchetterie surprend un particulier ou professionnel en train de jeter des déchets dangereux ou potentiellement dangereux sans traitement.

Alors comment procéder au mieux ?

Déjà relevez tous les indices possibles :

  1. Nom du fabricant s’il est encore visible,
  2. Demandez au propriétaire du bien les factures des équipements, des indices importants peuvent y apparaitre,
  3. Relevez l’état général de l’ouvrage ou équipement pour pouvoir déterminer le risque de diffusion dans l’air

Après ces quelques contrôles, si vous avez un doute et si vous possédez des indices clairs, faites votre enquête.
Pour déterminer les risques encourus, si rien n’est potentiellement dangereux, alors vous pouvez engager vos travaux.

Dans le cas contraire, il est indispensable de missionner un diagnostiqueur agréé pour qu’il effectue le contrôle, les prélèvements et analyses afin de délivrer un rapport sur le processus à mettre en place.
Je comprends bien que cela impact la durée potentielle des travaux et le budget, mais vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête n’est-il pas dangereux ?

En plus de cela, si vous souhaitez par la suite vendre le bien, qu’en sera-t-il ?
Vous ne pourrez pas passer sous silence cela, vous risquez une procédure en justice pour dôle.

Après, ne voyons pas toujours le verre à moitié vide, il apparait très souvent que les futurs travaux, n’impactent pas une zone ou même aucuns matériaux existant sur site n’est dangereux, voire même mieux sont plus que bénéfiques pour le bien être (ex : maison en pierre non humide) et peuvent avec quelques simples actions avoir un potentiel énorme en rénovation énergétique.

Ce que je voulais au travers de cet article était d’attirer votre attention sur deux états de fait.

Premièrement, ne prenez pas à la légère une rénovation en prenant conseils auprès d’un architecte, cela vous permettra de suivre le bon fil rouge dans votre projet.

Secondairement, ne négligez pas les points importants qui pourraient avoir un impact lourd (financier et juridique) sur votre projet.
Il est toujours désagréable de devoir justifier devant la justice de certaines choses qui ne sont pas forcément de votre fait.

Sachez pour conclure, que vous êtes pénalement responsable du bien que vous achetez, même si ce qui y était bâti est beaucoup plus ancien que vous.

Voilà, espérant avoir pu éclairer votre lanterne et éclairci un chemin qui parfois est obscur pour des non professionnels.

Si vous avez des questions, vous pouvez utiliser le formulaire en bas de page.

Travaux renovation maison : Vous êtes prêt pour assumer ?

Dans le bâtiment, il existe une expression qui dit : “Aie confiance en ton instinct, si tu veux dormir tranquille”, mais aussi : “La confiance se gagne, elle ne se donne pas”…
Certes cela parait être bateau ou passe-partout lorsque nous lisons cela, mais croyez-moi, les bévues arrivent bien vite si vous ne savez pas border les choses.
Faisons ensemble le tour de ce qu’il faut assimiler pour assurer la réussite d’une remise en état d’un bien immobilier sans entamer un niveau de stress extrême !

Travaux de rénovation de maison budget maitrisé

Première chose à faire ou même toute première question à se poser :

A qui s’adresser pour estimation cout de travaux de rénovation d’une maison ?

Bon, je ne vais pas vous le cacher, vous êtes sur un site d’architecte, donc …
Vous avez compris, je vous conseillerai en premier lieu de vous adresser à un architecte.

Pourquoi un architecte ?

Et bien simplement, car c’est un professionnel qui sait comment les choses évoluent et s’organisent dans un processus de travaux de rénovation d’une maison.

Un architecte dispose d’une vision dite transversale et couvrant la totalité du bien immobilier concerné par votre projet de travaux.

Certes, il existe des sociétés telles que IZI by EDF réseau de partenaires travaux qui proposent des solutions, mais celles-ci sont ciblées.
Ces réseaux sont de bons conseils SI vous optez pour des réponses ponctuelles.
L’avantage de ce type de réseau est le fait qu’un grand groupe « chapeaute » les artisans, cela donne un sentiment de sécurité et pourquoi pas…

Un architecte lui aura une vision plus généraliste dans le sens de ce que le gouvernement attend des rénovations de maisons, surtout si elles sont orientées rénovation contre les passoires énergétiques.

Donc pour faire votre choix, sachez comparer ce qui est comparable et non neutre financièrement pour vous à long terme.
Ne regardez pas simplement un chiffre en bas d’un devis, mais réfléchissez à longue échéance.

Le cout des énergies flambe à l’instar des prix de matières premières à l’heure ou j’écris ces mots, donc ne soyez pas fixé sur un investissement limité avec des œillères, mais plutôt ouvrez votre champ de visibilité et d’investissement.

J’insiste lourdement sur ce terme, investissement, car trop de personnes perdent le cap de vue, qui est que lorsque vous achetez une maison, vous investissez dans la pierre.

Et entretenir en effectuant des travaux de rénovation de votre maison est et reste un investissement.

Est-ce que cela vous viendrait à l’idée d’acheter de la piètre qualité pour vous nourrir ?
La santé est primordiale, alors sachez que les travaux de rénovation c’est la nourriture de votre habitat.

Si vous lui fournissez de bons matériaux (bien mis en oeuvre il s’entend), vous conservez votre maison en bonne santé pour longtemps, à l’inverse en misant sur le mauvais cheval et en mégotant sur ce qui sera mis en oeuvre, les premiers symptômes apparaîtront bien vite.

Ce qui m’amène à vous rappeler qu’il faut bien réfléchir avant de signer, ne vous laissez pas endormir par des choses toutes ficelées et analysez.

Voyons maintenant le second point,

L’achat d’une maison ancienne et les travaux de rénovation

Danger ou pas danger ?

Et bien la réponse ne peut pas être tranchée, je m’explique.

Dès lors que vous souhaitez investir des milliers d’euros dans une maison ancienne à retaper pour y faire votre habitation principale, il est plus qu’important que vous réalisiez la checklist complète des points à vérifier avant de signer quoi que ce soit.

Là encore, le cerveau doit penser avant le coeur.

J’ai la réputation de casser les « illusions » des personnes me sollicitant pour des missions de déplacement/conseils.
J’annonce très souvent (trop souvent) des montants estimés de travaux au premier regard qu’ils n’ont pas anticipés ou pas vus venir, alors qu’une mission d’étude de faisabilité architecturale aurait bien éclairé leurs choix.

Il est confortable pour tous les intervenants et surtout pour vous qui souhaitez rénover une maison ancienne (si cela est votre objectif) d’être bien entouré.
Pas simplement par de bonnes entreprises, mais par les bons conseils et plans associés.

Sachez vous souvenir également qu’une rénovation réussie tient compte (surtout pour les biens d’un certain âge et je ne parle pas des maisons très anciennes) des aléas.
Ces fameuses surprises que tous ont tendance à mettre sous le tapis avant la signature et une fois le chantier de travaux démarré, annoncent à grands coups de TS (Travaux Supplémentaires).

La réussite passe par la prise de recul et le temps nécessaire à ce recul.

Prendre de l’altitude dans les décisions et pondérer ce qui est prioritaire, comment démarrer dans le bon sens les travaux pour éviter de défaire pour refaire.

Le TIMING est un point de levier crucial, surtout pour les maisons anciennes.

Vous voyez, je ne mégote pas sur les alertes, mais j’aime à conseiller au mieux et éviter les déconvenues ou incompréhensions.

Quel est votre pire ennemi en rénovation de maison ancienne ?

Le temps !
Oui oui, le temps est votre pire ennemi si vous ne maitrisez pas.

Je veux dire par là qu’une accélération trop franche aura comme effet de vous amener dans le décor (si vous me permettez cette métaphore).

Il faut du temps pour assurer ces arrières et prendre en compte le maximum de données qui vous feront économiser des euros !

Un trop grand nombre de personnes m’appelant ou me demandant des devis n’ont pas de temps.
Je refuse systématiquement les dossiers s’ils ne sont pas liés à un délai cohérent et suffisant de mon point de vue.

Je comprends tout à fait que suite à un achat de maison ancienne, une pépite à petit prix ou prix raisonnable provoque une envie irrésistible de vite entrer dans les lieux, mais non.. Hélas, il faut pondérer les envies, les difficultés et le budget (y compris aléas pouvant subvenir).

Ne soyez pas surpris de ce que vous lisez et prenez un peu de recul.

Prendriez-vous l’avion pour voyager durant des heures sachant que l’équipage se fout complètement du niveau de carburant ou même de la sécurité ?
Partiriez-vous en bateau pour une traversée sans nourriture ou eau potable ?
Graviriez-vous le mont Everest sans avoir pris le temps de vous préparer ?
Engageriez-vous dans un marathon sans y être prêt ?

Et bien une rénovation de maison ancienne ou pas d’ailleurs, passe par une préparation suffisante et intelligente.

Rappelez vous bien cela.

Voyons maintenant la question budgétaire.

Quelles sont les aides pour les travaux de rénovation de maison ?

Alors sur ce point, il existe un site spécialisé qui s’appelle FAIRE.

Le site du gouvernement français dédié à la rénovation et aux travaux de rénovation de maisons, qu’ils soient énergétique ou pas regroupe les informations indispensables liées aux aides.

Ces aides de l’état, des régions, des communes ou même de l’Union-européenne, peuvent selon le cas vous être accessibles.

Il est indispensable de prévoir et d’anticiper avant tout démarrage de travaux.

Les aides sont conditionnées à des objectifs et ne peuvent être sollicitées rétroactivement.

Ce qui revient à ce que je vous disais précédemment, prendre le temps de l’analyse et de l’étude préalable d’architecte pour maitriser le processus de A à Z.

Dernièrement le gouvernement a décidé de plancher sur la mise en place d’un accompagnateur de rénovation.

Tout ceci en deux phases.

La première l’étude préalable pour définir si le bien est éligible et comment celui-ci y sera, la seconde phase serait liée aux travaux.

Pour conclure et éviter de vous retrouver dans une mauvaise posture, ne signez rien avant d’avoir des éclaircissements et une bonne connaissance de ce que votre bien immobilier va vous imposer.

La rénovation ne s’improvise pas, comme tout dans le monde du bâtiment, alors sollicitez un architecte proche de chez vous ou à minima du bien concerné par la future rénovation.

Je vous propose que nous échangions sur le sujet en dessous de cet article par l’intermédiaire du formulaire…
Aller, je suis sûr que vous avez des choses à me dire.